Nouvelles

Intervention du Ministre Pierrot Delienne à la Conférence des Chefs de Mission (28.07.2016)

ALLOCUTION DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES CULTES S.E.M. PIERROT DELIENNE A L’OUVERTURE DE LA TROISIEME CONFERENCE DES CHEFS DE MISSION DIPLOMATIQUE D’HAITI (28.07.2016)

Excellence Monsieur le Président de la République,
Excellence Monsieur le Premier Ministre,
Mesdames, Messieurs les Ministres,
Monsieur le Directeur Général,
Mesdames, Messieurs les Chefs de Mission,
Distingués Invités,
Mesdames, Messieurs,

Je voudrais tout d’abord saluer la décision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Jocelerme Privert d’avoir convoqué la troisième Conférence des Chefs de mission diplomatique haïtienne.

La tenue de cette conférence se veut, sur le plan institutionnel, la matérialisation de la vision du Chef de l’Etat d’imprimer une nouvelle dimension à l’action diplomatique haïtienne pour en faire un outil au service du développement du pays,  thème sous lequel nous avons voulu la placer dans la perspective de mieux cibler nos actions et de les rendre opérationnelles dans le cadre de nos rapports avec nos pays amis et nos partenaires techniques et financiers.

C’est dans cette nouvelle dynamique que s’inscrivent et s’articulent les différentes thématiques qui constituent aujourd’hui la quintessence d’une diplomatie placée au cœur de la défense des intérêts de notre pays tant au niveau bilatéral qu’au niveau des agences multinationales. Nous avons à juste titre compris qu’il nous serait d’une très grande utilité d’aborder, au cours de notre Conférence, les thématiques suivantes :

  1. Gouvernance et développement;
  2. Commerce, investissement et développement;
  3. Culture et développement;
  4. Diaspora et développement;
  5. Coopération et développement;
  6. Réforme administrative;

Des thématiques qui seront développées aussi bien par nos Ambassadeurs, Chefs de Mission diplomatique, des cadres des Services centraux du Ministère des Affaires Etrangères  en fonction de leurs expériences acquises sur le terrain que par des personnalités publiques ou privées évoluant dans d’autres secteurs d’activités, reconnues pour leur expertise dans leurs domaines d’activités, capables de dresser un tableau offrant les opportunités offertes par notre pays. Je les en remercie vivement.

Notre rencontre nous offrira certes l’occasion de mener une réflexion collective sur la diplomatie haïtienne, elle nous permettra également de mieux  aiguiller nos actions quant aux nouvelles orientations à donner à notre diplomatie conformément aux instructions du Chef de l’Etat.

Mesdames, Messieurs les Chefs de Mission diplomatique,

Je voudrais vous présenter mes plus vives félicitations pour l’intérêt que vous avez manifesté pour la réussite de notre troisième Conférence et vous exprimer ma sincère gratitude pour votre collaboration.

J’ai le privilège de connaitre personnellement beaucoup d’entre vous et ma courte expérience à la tête du Ministère des Affaires Etrangères m’a déjà donné l’opportunité de dialoguer, en maintes occasions, avec les uns et les autres. Plus d’un sont des amis personnels. Je connais donc l’engagement et le dévouement avec lesquels vous vous consacrez à l’accomplissement de la mission et des tâches qui vous sont confiées et à assurer le suivi adéquat des instructions spécifiques qui vous sont transmises opportunément.

La présente Conférence n’a donc pas pour objectif de vous apprendre votre métier, mais de vous donner de nouvelles orientations en fonction des exigences de la conjoncture et dans la perspective de l’adaptation et de la dynamisation de la diplomatie haïtienne afin de la rendre beaucoup plus performante et plus apte à contribuer au développement du pays. Elle vise aussi à mettre à votre disposition de nouvelles informations et à vous offrir l’occasion, en tant que  membre d’un même corps, de partager vos expériences les uns avec les autres.

En effet, le partage d’expériences ou de bonnes leçons apprises est d’une très grande utilité car il permet d’économiser du temps, de l’énergie et des ressources en permettant, moyennant l’adaptation aux circonstances de l’environnement où se déroule l’action, d’éviter de fâcheuses erreurs et l’échec de l’initiative entreprise.

C’est pourquoi, je vous exhorte à tirer le meilleur profit de la Conférence, d’autant que le Ministère sera tout à fait à l’écoute de vos suggestions orientées vers des solutions aux problèmes et difficultés rencontrés  ainsi que vers les innovations à apporter afin d’améliorer, à tous les points de vue, la performance de la diplomatie haïtienne et de renforcer sa contribution au développement intégral du pays.

C’est dans ces sentiments que je souhaite

Bonne participation!

Je vous remercie.

Intervention du Ministre Marcus Gracia à la conférence des Chefs de Mission (28.07.2016)

Allocution du Ministre de la Culture et de la Communication, M. Marc Aurèle Garcia, à la IIIe Conférence des chefs de Mission diplomatique d’Haïti

Excellences, Mesdames, Messieurs,

La tenue de telles assises, qui traitent de questions d’importance aussi capitale pour le pays, n’est pas seulement une nécessité, un besoin, mais une obligation pour un Etat qui veut rétablir et renforcer son image de marque dans le concert des nations, eu égard à la dynamique actuelle de la diplomatie internationale.

Permettez que de prime abord, je renouvelle mes honneurs au Président de la République, S.E. Mr. Jocelerme Privert, qui a voulu tout mettre en œuvre pour donner un autre visage à la diplomatie haïtienne à la face du monde.

Mes hommages vont au Premier ministre, S.E. Mr Enex Jean-Charles pour son dévouement à la cause de la diplomatie haïtienne et aussi à mon homologue, S.E. le chancelier Pierrot Délienne, qui n’a jamais marchandé ses efforts pour faire de la diplomatie haïtienne une arme dialectique de combat. Et l’organisation de ces assises actuelles, dont je présente mes félicitations aux organisateurs, en est le plus clair témoignage.

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Diplomatie et développement ne doivent pas être ce couple dénoué de substance, claironné à cor et à cri, sans formulation d’un contenu formel. Ce couplage doit s’effectuer dans le contexte d’un « démarrage d’étape » des outils de croissance, à travers des investissements acceptables, qui permettent de régulariser des taux de croissance continu à deux chiffres au niveau des différents secteurs qui actualisent le développement économique, ainsi que le maintien à son plus haut point de sérénité d’un climat de stabilité politique par le biais d’institutions étatiques fermes, assurant la continuité des vecteurs de croissance.

Les produits culturels, ainsi que leurs sous-produits dérivés doivent être à même d’être exportés pour le renouveau de l’image du pays et dignement mis à profit pour doper l’économie nationale. Tout cela passe par le nécessaire boulevard de la promotion de nos ambassades qui doivent pouvoir remplir pleinement leur mission au sein des Etats où elles sont accréditées.

DIPLOMATIE ET CULTURE

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Les différentes composantes de la diplomatie d’un pays ne sont pas des domaines cloisonnés et séparés et surtout ne sont pas indépendantes de la culture nationale. Leurs objectifs convergent dans un même esprit de promotion de l’image nationale et de l’avancement des intérêts économiques. La diplomatie haïtienne se doit de projeter une image positive d’Haïti, car la diplomatie et la culture se complètent et un pays riche par sa culture ne peut pas être pauvre en image.

Les divers aspects de notre diplomatie dans le domaine stratégique économique doivent s’appuyer sur le rayonnement de la culture haïtienne. Donc en tant que diplomates, vous êtes un élément central de la diffusion et de la rentabilité de notre historique culturel en terre étrangère. Oui la culture doit irriguer toutes vos actions dans le domaine diplomatique.

Exemple de l’impact positif de l’intervention du culturel :

REPRESENTATION CULTURELLE DU MCC A MIAMI

Sur demande de la « Sosyete Koukouy », connue aussi bien au pays qu’en diaspora, une délégation du Ministère de la Culture et de la Communication (MCC) a séjourné à Miami, du 28 avril au 1er mai 2016. Cette rencontre avait pour objectifs de renforcer les liens avec la communauté artistique haïtienne de Miami et d’implanter une fenêtre du MCC en vue d’augmenter et de vulgariser l’offre culturelle et aussi établir des échanges culturels entre les artistes de la diaspora et ceux d’Haïti. En premier lieu de Little-Haïti, le quartier haïtien de Miami.

Parce que en Little-Haiti, Haïti possède la plus grande vitrine culturelle souhaitable aux Etats-Unis. En même temps, si les Haïtiens d’Haïti et ceux des autres coins des Etats-Unis n’interviennent pas, Little-Haiti ne sera bientôt un quartier haïtien que de nom. Tant le quartier haïtien est en train de disparaître dans le New Miami fait de boutiques d’artisanat et de luxe. Et où toutes les autres communautés feront la promotion de leur culture native, sauf l’Haïtien.

Nous avons programmé des expositions et des spectacles au Little Haïti Cultural Center, que nous réaliserons en coopération avec les autorités municipales de Miami ainsi qu’avec nos représentants consulaires. Et surtout avec toute la communauté haïtienne et la communauté en général.

AUTRES REPRESENTATIONS CULTURELLES DU MCC

A l’intérieur du pays, le MCC est bien sûr très actif dans le partenariat MCC/opérateurs culturels nationaux, dans le cadre des activités des ‘fêtes patronales’ et des ‘fêtes champêtres’ dont on est en pleine saison.

Tout comme on est fier de coopérer avec les grandes foires et autres activités culturelles telles que : LIVRES EN FOLIE (une initiative du quotidien Le Nouvelliste et de la Unibank) qui a lieu fin mai chaque année ; nous avons vu aussi se dérouler avec le plus grand succès et dans un climat de totale sérénité le séminaire CARIBBEAN STUDIES qui a vu plusieurs centaines d’universitaires d’origine africaine arriver en Haïti et venant de tous les coins du monde pour une semaine de réflexion, cela au mois de juin 2016.

Avec une invitée de marque, la militante et universitaire Angela Davis.

Presqu’en même temps, le MCC a participé au coup d’envoi de la 46ème conférence d’ACURIL, à l’actif des Archives nationales (une des directions déconcentrées du ministère) et institution membre de l’association des universités de la Caraïbe (UNICA). Les professionnels haïtiens de l’information et de la documentation, le monde du livre et de la culture se sont réjouis de la tenue de cette conférence pour la deuxième fois en Haïti.

Le MCC a profité de tous ces événements pour, aux côtés de notre partenaire le Ministère du Tourisme, et son actif titulaire, Mr Didier Hyppolite, inviter les participants à mieux connaitre Haïti à travers sa culture, son art, sa cuisine et sa littérature.

Le MCC attache une grande importance à des actions qui mettent en avant notre culture et promeuvent en même temps le développement économique.

Un pays est sa culture. Comment un pays riche par sa culture peut-il être pauvre en image ? La culture doit pouvoir se transformer en un produit qui s’offre, qui se vend et favorise la rentrée des devises. Mais cela bien sûr si la vitrine d’exposition est à la hauteur. Et c’est vous.

DIPLOMATES SOYEZ PAR CONSEQUENT INNOVANTS, INVENTIFS ET CREATIFS POUR RECEVOIR LES RETOMBEES ECONOMIQUES EN FAVEUR DE NOTRE PAYS.

Voila pourquoi le MCC préconise une reformulation de certains objectifs, pour mieux soutenir l’étendard des valeurs identitaires haïtiennes.

Et nous en viendrons à parler de l’ISPAN et du projet PAST.

ISPAN ou Institut de Protection du Patrimoine National.

Et le projet PAST pour PRESERVATION DU PATRIMOINE ET APPUI AU SECTEUR TOURISTIQUE.

1.-Suite à une lettre-accord du 13 Juin 2013 entre l’Etat haïtien et la Banque mondiale, un protocole d’accord est intervenu entre le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de la Culture, le Ministère du Tourisme pour la mise en place d’un projet devant :

  • Restaurer, préserver et mettre en valeur les biens patrimoniaux du pays ;
  • Renforcer les infrastructures locales autour de ces sites
  • Soutenir le développement du secteur touristique
  • Renforcer la capacité du gouvernement à répondre rapidement et efficacement à une situation d’urgence.

(Comme un éventuel séisme frappant le Nord du pays, dont la ville du Cap-Haïtien avec de nombreuses résidences à valeur historique donc qu’il faut tenter de protéger d’ores et déjà).

La mise en œuvre du projet est assurée par le Ministère des Finances à travers son Unité technique d’exécution (UTE) et le suivi technique des activités est sous la responsabilité de l’Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN).

Je devrais vous parler également de la RN-3 ou Route Nationale #3 qui est financée par l’UNION EUROPEENNE et devant relier la capitale Port-au-Prince au Cap-Haïtien en passant par le Département du Centre (Hinche). Or cette route traverse le Parc historique national (PNH), à travers la commune de Milot et risque de créer une menace pour le patrimoine historique haïtien du Grand Nord.

Comment éviter cette menace ? On y travaille actuellement. Avec entre autres la collaboration d’experts étrangers.

En un mot, toutes les actions entreprises par le MCC tendent d’abord à valoriser notre PATRIMOINE, notre CULTURE et ensuite offrir à ceux qui visitent HAITI des lieux nouveaux à découvrir, afin de toujours mieux aimer notre pays et enfin à faire mieux profiter aussi notre Pays de cette belle culture.

Notre pays doit refaire son image par l’activation de ses diverses composantes culturelles mais qui soient véhiculées par le biais d’une diplomatie qui gagne constamment du terrain. Comptez sur le MCC pour mobiliser ses atouts à vos côtés.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Marc A. Garcia

Intervention du Président de la République à la Conférence des Chefs de Mission (28.07.2016)

ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SON EXCELLENCE JOCELERME PRIVERT, A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE LA  TROISIEME CONFERENCE DES CHEFS DE MISSION DIPLOMATIQUE

Kinam I - 28 juillet 2016

PLAN DETAILLE DE L’ALLOCUTION

MISE EN CONTEXTE

C'est un plaisir pour moi de vous souhaiter la bienvenue et de vous remercier de votre présence et de votre engagement dans le travail de représentation de notre  pays, cher à tous, que vous faites à l'extérieur. Ce forum se veut un espace d'information, de discussion, d'échange et de mise en cohérence des actions que prend l'Exécutif provisoire en stricte application de l'accord du 5 février 2016.

OBJETS DE CE FORUM

Il s'agit donc, à travers ce forum, de vous armer pour pouvoir mieux expliquer à nos partenaires la situation qui est celle du pays depuis la publication des résultats des élections de 2015. Je vous convie à faire avec moi un exercice de réflexion et d'analyse sur la situation qui prévaut au pays au quadruple point de vue politique, sociale, économique et environnementale.

Situation politique

Depuis la publication des résultats des élections de 2015, le pays s'est enlisé dans une crise qui mine sa stabilité. Ma présence aujourd'hui comme Président provisoire s'inscrit dans la droite ligne d'une recherche de solution à cette crise.

Situation économique

Les crises politiques sont toujours déstabilisantes pour l'économie. La dépréciation de la gourde est le phénomène le plus marquant des dernières années. Le taux de change de la monnaie nationale par rapport au dollar de 43.5 pour un dollar en 2011 avait déjà atteint 59.77 gourdes pour un dollar en février 2016.

Les interventions sur le marché des changes (diminution des réserves monétaires qui sont passées de 1.3 milliard de dollars en septembre 2012 à 800 millions de dollars en décembre 2015) couplées à celles d'ordre administratif (réduction drastique des dépenses publiques, cash management) visant une plus grande prudence dans la gestion des fonds publics, n'ont permis que le ralentissement de la dépréciation.

Les effets de cette dépréciation se ressentent sur le marché monétaire, les finances publiques, l'équilibre budgétaire, la balance commerciale, la dollarisation du système bancaire, bref sur la croissance de l'économie.

Situation des finances publiques

Les conséquences de la crise post-électorale née des élections de 2015 se ressentent sur le niveau des recettes fiscales collectées. En effet, d'octobre 2015 à juin 2016, ces dernières ne sont que de 50 294,4 millions de gourdes, soit un taux de perception de 65,1% par rapport au budget initial. Le gouvernement a du donc réviser a la baisse les prévisions de recettes établies dans le budget initial..

Situation sociale

Cette situation économique catastrophique affecte terriblement la capacité de l'Etat à répondre avec toute l'efficacité nécessaire et voulue aux attentes légitimes de la population. Elle est aussi à même d'expliquer les difficultés actuelles et le fait qu'il soit difficile de réaliser des investissements dans les régions affectées par la sécheresse et pour les catégories les plus faibles de la population.

Haïti figure dans la liste des pays les plus pauvres du monde avec un taux de pauvreté global de 77%. Plus de la moitié de la population vit avec moins de 1 dollar US par jour et 80% de la population vit avec moins de 2 dollars US par jour.

La détérioration sociale en Haiti se manifeste par des mouvements de revendication sociale, comme celle des médecins résidents des hôpitaux publics qui dure depuis plusieurs mois. Nous assistons également à une montée de l'insécurité et de la criminalité. Au cours des dix-huit (18) derniers mois, soit entre janvier 2015 et juin 2016, plus de mille deux cents trente-quatre (1234) personnes ont été assassinées par balle, selon un rapport rendu public par une organisation de défense des droits de l'homme.

La migration sauvage de nos compatriotes continue vers la République Dominicaine mais également en Amérique Latine, à travers l'Equateur et la Colombie. D'octobre 2015 à Mai 2016, de nombreux compatriotes qui avaient émigré au Brésil ont tenté de rentrer aux États-Unis par la frontière mexicaine. Ils sont actuellement au nombre de 1484 logés dans une église à San Diego.

Environnement

Conséquence de la déforestation qui détruit les sols fertiles et de l'érosion dans les montagnes, la saison des pluies qui a commencé en avril 2016 a fait des dégâts dans certains quartiers de la capitale. Nous avons ainsi eu des inondations et des coulées de boue au cours des dernières semaines dans les zones allant de Carrefour à Diquini.

Enfin, les difficultés économiques de l'État ont des répercussions sur de nombreux secteurs dont le ramassage des ordures et l'assainissement.

DYSFONCTIONNEMENT DES POUVOIRS D’ÉTAT

  • Pouvoir Exécutif
  • Pouvoir législatif
  • Pouvoir judiciaire

CONSÉQUENCES SUR LES INSTITUTIONS

  • Finances publiques
  • Institutions financières et monétaires
  • Représentations diplomatiques
  • Système sécuritaire

LES ÉLECTIONS ANNONCÉES

  • Reprise du premier tour des présidentielles
  • Deuxième tour des élections sénatoriales et législatives complémentaires
  • Premier tour pour le renouvellement du tiers du Sénat dont le mandat arrivera à terme le deuxième lundi de janvier 2017
  • Plus tard vers le 8 janvier 2017
  • Deuxième tour des présidentielles le cas échéant
  • Deuxième tour des sénatoriales pour le tiers en jeu
  • Les élections locales

RISQUES POUR LE PAYS DE LA NON TENUE DES ELECTIONS

  • Pouvoir Législatif.- Le Pouvoir Législatif amputé de 16 Sénateurs sera rendu dysfonctionnel.
  • Pouvoir Exécutif.- Le Gouvernement sera dépourvu de toute légitimité avec le dysfonctionnement du Parlement.
  • Pouvoir Judiciaire.- Dysfonctionnement de la Cour de Cassation, la plus haute instance judiciaire du pays.

LES ENJEUX ET DEFIS DE CES ELECTIONS

  • Empêcher la disparition d'Haïti comme Etat sur la scène internationale.
  • Combler les vides au niveau des organes des trois pouvoirs
  • Assurer le bon fonctionnement des institutions républicaines

CONDITIONS INDISPENSABLES A LA TENUE DES ELECTIONS

  • L'enregistrement des candidats aux postes en vue
  • La transmission par l'ONI de la base de données
  • Le financement du processus électoral
  • La convocation du peuple en ses comices

DECISIONS ARRETEES

  • Le Pouvoir Exécutif n'accordera aucune attention et aucune faveur spéciale à aucun candidat.
  • La présidence et le Gouvernement n'ont pas de candidat et s'abstiendront de toute interférence dans le processus électoral.
  • Les Délégués départementaux, les vice-délégués d'arrondissement, les Commissaires du Gouvernement, les fonctionnaires de l'Etat etc., sont instruits à l'effet de s'abstenir de toute interférence dans le processus électoral
  • Les élections seront libres, honnêtes, transparentes et démocratiques.

MON MESSAGE

  • Ces élections sont indispensables pour relever les défis socio-économiques auxquels le pays fait face.
  • La stabilité politique à la mobilisation des investissements au développement socio-économique peut être garantie qu'a travers des élections honnêtes, crédibles et transparentes.
  • Aucun sacrifice ne sera trop grand pour assurer et garantir l'installation au plus tard le 7 février 2016 d'un Président élu.

SORTIR DE LA CRISE POLITIQUE POUR RELANCER L’ECONOMIE

Nous avons tous Mesdames et Messieurs, vous les représentants de notre pays a l'étranger et nous autres de l'intérieur, l'urgence de travailler à développer une diplomatie économique pour améliorer la destination Haïti par la mise en place d'un climat plus favorable aux investisseurs étrangers. Dans la gestion de ce dossier, l'organisation d'élections libres, honnêtes, sincères et transparentes demeure incontournable. La course au contrôle de l'institution électorale a toujours été à l'origine de la crise que vit notre société.

Aussi, le CEP actuel fruit d'un large consensus au niveau des différents secteurs représentatifs de la société, a été constitué dans la plus grande transparence afin d'établir la confiance. Il importe de bien comprendre cela.

Haïti ne sortira de cette crise politique que par de bonnes élections qui permettront de relancer l'économie en rétablissant l'aide publique au développement. Nous sommes condamnés à vivre ensemble sur ce coin de terre et nous devons trouver ensemble un contrat social permettant de le faire avec toute la solidarité nécessaire entre toutes les couches de la population.

Je m'engage donc solennellement à tout mettre en oeuvre en vue de leur réalisation aux échéanciers prévus dans le calendrier électoral.

Je vous remercie.

© AMBASSADE DE LA RepubliQUE D’Haiti A Tokyo ▪︎ JapOn 2016